Notre immersion avec une tribu Embera au Panama

voyage rencontre indigène panama

Notre immersion avec une tribu Embera au Panama

Vous avez été nombreux à suivre notre voyage au Panama sur Instagram via nos story, et on vous en remercie. Aujourd’hui il est temps de vous raconter notre expérience la plus marquante de ce voyage, parce que notre aventure au Panama n’aurait pas été la même, sans ce séjour en immersion dans la communauté indigène de la Chunga. C’est le genre d’expérience qui te marque à vie, et qu’on vous recommande chaudement de faire une fois dans la votre, quelque soit le pays dans le monde. Sachez d’abord qu’avant de vous lancer dans ce type de périple, il faut bien se renseigner sur la façon dont le tourisme est mis en place dans la communauté indigène en question. L’activité touristique doit être un plus qui apporte quelque chose de positif, et non devenir une industrie de masse avec son lot de cadeaux empoisonnés, comme la pollution, ou altérer le contact avec les populations locales avec trop de visiteurs. Je te donne en fin d’article, les coordonnées d’une agence digne de confiance.

Sommaire de l'article

Préparer un séjour en pleine jungle au Panama

Avant de s’embarquer dans ce genre de trip, il faut se préparer. La communauté Indigène des Emberas se situe dans le parc national du Darien, une région reculée du Panama proche de la frontière avec la Colombie. Cette région est infestée de moustiques et il est indispensable de prendre des précautions avant de s’y rendre. Pour ce voyage nous partons avec un sac à dos de 10kg pour pouvoir le prendre en cabine, et surtout pour être libre de nos mouvements une fois sur place. Voici les indispensables avant le départ.

SANTÉ

Deux mois avant le départ nous nous sommes rendu à l’institut Bouisson Bertrand de Montpellier pour faire le point sur nos vaccins. Comme nous allions en zone à risque dans le Darien, voici ce qui est préconisé :

  • Vaccin : Fièvre jaune
  • Traitement contre le paludisme : 12 jours
  • Tousse à pharmacie habituelle

MATÉRIEL POUR VOYAGER DANS LE JUNGLE

  • Vêtements : Chemise manche longue, pantalon, foulard, chaussures de Trail (en plus des affaires d’été classiques)
  • Produits anti-moustiques : Asperger les vêtements avec un spray anti moustiques pour textiles + Produit anti moustiques tropical pour sur place.
  • Pastilles purifiantes pour l’eau : tu en trouves à décathlon, cela permet de pouvoir boire l’eau de la communauté, le guide vous donnera une bouteille de 5 litres et utilisera vos comprimés pour la rendre potable.
  • Gourdes : Du coup prenez une gourde par personne pour les remplir lors des randonnées.
  • Savon solide naturel : Même si nous avions une douche à dispo, on préférait se laver dans la rivière. Or pour ne pas polluer l’eau avec des produits chimiques, il faut venir avec du savon bio. L’eau de la rivière sert à faire la cuisine et laver le linge en plus d’être bu….

Qui sont les indiens Emberas

Les Emberas sont présents dans la région du Darien au Panama, dans la région de Choco en Colombie et en Equateur. Jusque dans les années 80, les Emberas vivaient encore complètement coupés du reste de la population Panaméenne. Le 22 novembre 1983, le gouvernement et les chefs des tribus Emberas se sont réuni pour une grande assemblée. Il a été décidé de laisser la propriété du territoire du Darien aux indiens, en contre partie, les Emberas se sont engagés à protéger la faune et les flore du parc naturel. Le Panama compte 7 groupes amérindiens encore présents sur son territoire.

  • les Tules, connus sous leur nom colonial de Kunas ;
  • les indiens Chocoes, représentés par les Emberás et les Wounaan ;
  • les Ngobe et les Bugles, regroupés sous l’appellation de Guaymíes ;
  • les Teribes, qui se désignent comme Nasos ou Tlorios ;
  • les Bri-Bris, une petite minorité présente dans l’ouest du pays.

Plus d’infos wikipedia.org

Précédent
Suivant

Il faut 2 jours de transport pour se rendre à la Chunga. Dès notre arrivée au Panama, nous avons passé 2 nuits à Panama City pour s’acclimater, puis notre guide Solarte est venu nous chercher pour faire le trajet avec nous. Solarte, c’est le frère de Rutilio qui nous attend sur place, c’est lui qui prend contact avec touristes pour organiser les séjours et permet de faire ce trajet de deux jours accompagné en toute sécurité (trouvez ces coordonnées à la fin de l’article).

En effet, je ne vous conseille pas de partir dans le Darien tout seul, il y a énormément de contrôles par les militaires, et même si vous n’avez rien à vous reprocher, ils sont plus cool si vous êtes accompagné d’un guide. De plus il est nécessaire d’avoir une autorisation d’entrée dans le territoire que vous pouvez obtenir à SENAFRONT, en passant par une agence de voyage ou un guide, celui-ci s’occupe pour vous de cette démarche.

Le Darien est une région particulière, avec peu de routes et beaucoup de forêt protégée, qui constitue une frontière naturelle avec la Colombie. Pour info il est interdit de traverser la frontière par la terre, dans un sens comme dans l’autre.

Donc pour en revenir au trajet, on a pris le taxi avec Solarte jusqu’à la station Albrook à 7h du matin, d’où nous avons pris un bus jusqu’à Meteti. Un trajet long de 4 heures dans un petit bus bondé de monde. A Meteti un bus encore plus petit, pour une demi heure, nous a mené à l’embarcadère de Puerto Quimba. Sur ce trajet nous nous sommes arrêtés à des check points de l’armée, c’est un contrôle de passeport où on vous demande combien de jours vous allez rester dans la région. Je ne pense pas qu’on puisse y rester plus d’une semaine. Pour nous ce sera 3 jours.

itinéraire darien panamaCoût du trajet pour aller à la Chunga

  • Bus Panama – Meteti : 9$
    • 4h avec beaucoup d’arrêts.
    • 1 stop obligatoire à la frontière du Darien pour enregistrer le passeport et donner la date retour.
    • Départ 7h45
  • Bus Meteti Puerto – Puerto Quimba : 2$
    • 30 min direct
    • départ 12h. (toutes les heures)
  • Lancha Puerto Quimba – La Palma : 4$
    • 1h direct
    • départ 13h
  • Nuit à la Pension La Tuira : 20$ par personne (c’est pas donné)
  • Manger dans un boui boui, environ 5$ le plat.
  • Lancha La Palma – La Chunga : 22$
    • 2h avec deux arrêts
    • Départ tôt le matin
Précédent
Suivant

Totalement ko on s’est couché tôt, surtout qu’il faut se lever à 5h le lendemain pour prendre la lancha vers 6h. Après une bonne nuit de sommeil, nous nous préparons et allons prendre un petit dej à la locale juste à côté. Un café et deux tortillas pour à peine 1$. Finalement, nous ne partirons que vers 8h30, les retards sont courants par ici, mais cela nous a permis d’observer la Palma se réveiller. C’est ici que nous quittons Solarte, nous voilà toutes les deux sur cette lancha, émerveillées par le paysage qui nous entoure, allant vers l’inconnu, s’enfonçant dans cette forêt tropicale épaisse du bout du monde. La Lancha fait des virages à travers le fleuve, c’est kiffant, que l’aventure commence !

Précédent
Suivant

3 Jours à la Chunga

Précédent
Suivant

Au bout de 2 heures de navigations nous voyons enfin le ponton « Welcome to Chunga ». Rutilio et sa petite fille nous attendent, nous sommes à la fois soulagées d’arriver et intimidées de les rencontrer. Un long sentier en bois traverse la forêt et Rutilio nous annonce une heure de marche, mais en fait 20 minutes plus tard nous arrivons au village. Denia, sa petite fille nous prend la main jusqu’à notre cabane. Dans le village, tout le monde vit dans des maisons sur pilotis en bois qu’ils fabriquent eux même. Il n’y a pas de portes, les toilettes et la douche sont dans le jardin, Rutilio nous fait visiter leur lieu de vie, c’est trop mignon et agréable. Nous posons nos affaires dans notre grande cabane, avec deux grand lits confortables et moustiquaires.

Précédent
Suivant

Les enfants nous montrent le chemin de la rivière pour nous baigner, une piscine naturelle avec une petite cascade, on en rêvait depuis la veille. Après se bain salvateur, la femme de Rutilio, Brenilda, nous prépare un délicieux repas, tandis que petit à petit nous entamons nos premières conversations avec la famille. Malgré notre espagnol un peu rouillé, nous arrivons à avoir des discussions, les Emberas parlent lentement et la famille, très attentionnée, nous met très vite à l’aise.  Après le repas nous allons nous reposer une petite heure.

Précédent
Suivant

Les randonnées dans la Jungle

Durant ces trois jours, nous avons eu l’occasion de découvrir 3 zones de leur environnement, avec à chaque fois des explications sur la faune et la flore, à la recherche d’oiseaux et d’animaux tropicaux. Les marches sont accessibles, mais attention à la chaleur humide et aux moustiques. Nous portions un pantalon et une chemise pour se protéger, et des chaussures type trail. Rutilio et Domicilio (les deux guides) sont très prévenants.

Premier jour : Randonnée de 3 heures avec Rutilio

Dès le premier jour, Rutilio nous emmène marcher dans la jungle.  Nous avons eu la chance d’observer plusieurs espèces d’oiseaux tropicaux magnifiques. Mais surtout, la forêt regorge d’espèces de plantes endémiques comme l’arbre de la Chunga, un palmier dont le tronc est orné d’épines. La communauté se sert des feuilles pour fabriquer de toit de leur maison. Nous sommes émerveillées par la richesse de cette forêt, on se sent bien, en sécurité avec Rutilio qui connaît tout sur le bout de doigts. C’est très agréable de marcher sous cette végétation épaisse qui nous protège de la chaleur.

Précédent
Suivant

Deuxième  jour : Randonnée de 4 heures avec Domicilio

Le lendemain matin on se lève tôt pour une marche matinale avec Domicilio, ainsi que son petit fils Tito. Cette fois ci nous partirons un peu plus loin dans la forêt pour observer d’autres espèces. Il a une expérience de guide au Costa Rica, nous marchons silencieusement pour avoir la chance d’observer les singes, les pies verts, les colibris, des toucans, des martins pêcheurs… quelle merveille. Au bout de la balade Domicilio nous montre la pirogue qu’il est en train de construire. Il a du demander une autorisation au chef de la communauté pour couper l’arbre, une fois terminée, il faudra la ramener au village avec un groupe du village. Nous avons marché deux heures pour arriver jusque là, je vous laisse imaginer le boulot.

Précédent
Suivant

Troisième  jour : Randonnée de 2 heures avec Rutilio

Le dernier jour Rutilio nous propose une marche de deux heures avec lui. Cette fois ci nous arrivons dans une zone marécageuse, et Rutilio nous informe que nous partons à la recherche de crocodiles et des caïmans. Nous avons attendu quelques dizaines de minutes avec lui, mais nous n’en n’avons pas trouvé, (soulagement). Sur le chemin du retour Rutilio nous offre une coco bien fraîche, c’était impressionnant de le voir monter à ce palmier avec une telle facilité.

Précédent
Suivant

Apprendre sur le mode de vie des Indigènes

Durant ces balades, nos échanges nous ont permis d’en apprendre énormément sur leur mode de vie. La communauté de la Chunga est relativement coupée du monde, pas d’internet, pas de télé, pas de téléphone portable. Il y a un téléphone pour tous les villages alentours. Ils produisent leur propre nourriture. Chaque famille dispose de sa parcelle pour cultiver du riz, des arbres fruitiers, des légumes, et même du café et du cacao. Une partie de leur récolte est vendue (comme le café) et le reste sert à nourrir toute la famille à  l’année, en totale autonomie. Ils fabriquent leurs maisons et leurs barques pour aller pêcher. L’eau vient de la source et est répartie dans chaque famille. Depuis quelques années ils disposent de panneaux solaires, leur permettant d’éclairer leurs maisons et leurs églises. Pour rejoindre les autres villages, et échanger avec les différentes tribus, une marche d’au moins trois heures est nécessaire.

indigène panamaL’argent gagné en vendant une partie de leur production et l’accueil des touristes, leur permet l’achat de carburant, de vêtements et de financer les études des enfants.

Les enfants

« Vamos a bañar » est la phrase qu’on a le plus entendu du séjour. A chaque retour de randonnée, après la sieste, après le repas, c’est le slogan que clamaient tous les enfants autour de nous. Il faut dire qu’on se faisait pas trop prié, le temps d’enfiler le maillot, et de courir jusqu’à la piscine naturelle, nous voilà retombées en enfance.

Nous avons eu la chance de tomber pendant les vacances scolaires, c’est pour cela que les petits enfants de Brenilda et Rutilio étaient présents. Les échanges avec eux resterons inoubliables que se soit les moments de jeu ou d’apprentissage de l’espagnol pour nous/du français pour eux. <3

Précédent
Suivant

Les moments de détentes

Même si nous avons beaucoup marché pendant ces 3 jours, le rythme était plutôt cool, nous avions beaucoup de temps libre pour se baigner dans la rivière avec les enfants, ou tout simplement passer du temps avec la famille, discuter, jouer au basket…

Dès notre arrivée, on n’a pas pu passer à côté du terrain de basket en plein milieu du village. Alors quand Carole a mentionné qu’elle était ancienne basketteuse, ni une ni deux, on s’est retrouvées sur le terrain au milieu des gamins.

Les tatouages traditionnels ont été l’occasion de passer un moment avec Brelinda, très timide jusque là. C’est Rutilio qui est allé cueillir le fruit qui sert à la réalisation de ces tatouages éphémères. Puis Brelinda a pris les choses en mains pour préparer la mixture avec laquelle elle allait nous peindre le bras.

Précédent
Suivant

Toi aussi tu veux voyager hors des sentiers battus au Panama ? c’est possible

Sachez qu’il est possible de voyager de manière éthique et raisonnée au Panama, en allant à la rencontre des nombreuses communautés indigènes du pays. Pour cela je vous conseille de passer par des professionnels en la matière. De notre côté, c’est grâce à l’agence Odysway que vous avons pris connaissance de la possibilité de séjourner dans la communauté de la Chunga. Odysway a une véritable expertise pour ce type de voyage, ils choisissent avec soin leurs partenaires en se rendant sur place, et développent les séjours que lorsqu’ils ont du sens.

Contact Odysway pour vous organiser votre voyage complet au Panama

contact@voyageurs.odysway.com

Autres voyages insolites et authentiques à travers le monde

odysway.com

Pour organiser toi même ton séjour à la Chunga comme nous l’avons fait, voici les coordonnées de Solarte, le frère de Rutilio. C’est lui qui fait l’intermédiaire pour communiquer et organiser votre séjour dans la communauté.

Contact de Solarte – Pour organiser toi même ton séjour à la Chunga

+507 6655-0984

Je précise que nous n’avons pas perçu de rémunération pour ce séjour, ni de gratuité.

Retour : La chunga > Panama City

Pour le retour le chemin n’est pas tout à fait pareil qu’à l’aller. Il a fallu qu’on se lève à 2h du matin, marcher 1h de nuit dans la forêt (toujours accompagné de Rutilio) pour prendre la Lancha à 3h45 du matin (oui oui). La marche dans la forêt à la lampe torche était mémorable, mais le trajet en lancha sur le fleuve était magique. La voie lacté, la forêt  et du plancton bio-luminescent ont accompagné notre périple. Nous avions le cœur lourd de quitter Rutilio et sa famille, après ses trois jours intenses avec eux, et la beauté de la nature a apaisée notre cœur.

retour de nuit chunga panama-city

Nous nous retrouvons à nouveau en duo sur les routes du Panama pour retrouver la civilisation de la capitale. Ça fait drôle, mais nous savons que d’autres aventures nous attendent.

Trajet du retour

  • Lancha de la Chunga à Puerto Quimba – 22$ :
    • 2 heures 30 (départ vers 4h du matin)
  • Bus de Puerto Quimba à Meteti – 2$20 :
    • 30 minutes
  • Bus de Meteti à Panama City (Albrook) – 9$ :
    • environs 3 heures 30, nous n’avons plus compté au bout d’un moment.

Si cette aventure t’a donné envie, ou si tu as déjà vécu ce type d’expérience, partage le en commentaire.

Marie-Laure Valat
Marie-Laure Valat
contact@blog-trotteuses.com

Je partage avec vous mes récits et mes bons plans voyages que j'effectue avec Carole. Webdesigner de métier, j'ai découvert le blogging durant notre premier voyage en sac à dos en 2013. L'aventure continue!

3 Comments
  • Camille
    Posted at 15:02h, 06 avril

    Hello,
    Je viens d’arriver par hasard sur ton blog et ça fait rêver ahah! Cette immersion avait l’air d’être riche en découverte. Je vais continuer ma visite sur ton blog.
    Belle journée,
    Camille 🙂

  • Marie-Laure Valat
    Marie-Laure Valat
    Posted at 15:17h, 06 avril

    Salut Camille, et bien bienvenue car je viens juste de publier cet article. Bonne lecture à toi et au plaisir 🙂

  • Pingback:Voyage au Panama : Infos pratiques |
    Posted at 12:27h, 10 avril

    […] Article complet sur notre séjour à la Chunga […]

Post A Comment

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.