Un backpacker peut-il voyager en mode all inclusive? et vice et versa…

Un backpacker peut-il voyager en mode all inclusive? et vice et versa…

 Je crois qu’on est tous d’accord pour dire que le voyage en sac à dos et les formules all inclusives sont deux modes de voyages/vacances diamétralement opposées. Pour autant, il faut bien l’avouer, ces deux façons de partir ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients. Tout n’est pas tout rose dans la vie d’un backpacker et tout n’est pas à jeter dans le concept des formules en club. Mais je suis sure que ces deux profils de voyageurs ont beaucoup de points en communs finalement. Tout est une question de point de vues, d’envies, et de contextes.

Un de mes premiers voyage était en mode all inclusive

C’était pour le jour de l’an 2007/2008 ma mère et mon beau père nous ont offert à ma sœur et moi un voyage dans un hôtel tout inclus en République Dominicaine! C’était mon premier long voyage, en terme de distance, et je peux vous dire qu’à 22 ans j’étais plus que ravie d’aller passer des vacances sous les tropiques en plein hiver. Je me voyais déjà danser la batchata à tous va, siroter une bonne Piña Colada, et profiter de tous ce que ce voyage avait à offrir. Nous sommes donc parti en famille, tous les 4, et se fut un séjour inoubliable!

Il faut dire que nous ne sommes pas resté pendant dix jours à l’hôtel à nous dorer la pilule sur la plage de Punta Cana. Environ tous les deux jours, nous partions en excursion visiter l’ile :

  • Nous avons nagé avec des requins en pleine mer.
  • Visité des iles paradisiaques en catamaran.
  • Fait du cheval à travers la jungle et les plages.
  • Apprit à faire des cigares…Et j’en passe

Et puis de retour à notre hôtel, nous pouvions profiter de la plage privée, de l’énoooorme piscine, manger à l’œil dans l’un des 5 restaurants, boire des cocktails à volonté, il y avait même une boite de nuit dans l’hôtel dans laquelle je passais toutes mes soirées à danser la batchata avec les animateurs du club. Et ouai je sais, ça en fait rêver certains et vomir d’autres.

Certains pourront dire que c’est surfait, que les animateurs sont la pour ça (nous divertir), mais il n’empêche que ça reste des personnes, des locaux, avec qui j’ai passé d’excellents moments.

La prise de conscience

Au bout de quelques jours en République Dominicaine, quelque chose me dérangeait. Nous étions la dans ce luxueux hôtel, le matin tôt nous prenions notre bus pour faire nos excursions en groupe avec notre guide. Durant les trajets, mon regard restait figé sur ce qu’il se passait dehors, j’observais ces scènes de vie de ce peuple si pauvre, la vraie vie de la République Dominicaine était là. Et nous le soir, nous rentrions dans notre hôtel sécurisé, comme si chacun était parqué dans son monde. C’est à ce moment là que je me suis dis que c’était pas vraiment pour moi ce type de voyage, que mon envie profonde était de voyager plus simplement et de me mêler à la population, de visiter le pays, mais surtout de le vivre de plus près, j’avais besoin de réellement sortir de ma zone de confort.

Je ne remercierai jamais assez ma mère et mon beau père de nous avoir fait ce fabuleux cadeau, c’était un séjour génial, mais je savais bien que des aventures bien différentes pouvaient s’offrir à moi.

J’ai découvert la liberté du voyage en sac à dos

Quelques années plus tard je préparais avec Carole notre voyage en sac à dos. Déjà l’excitation n’était pas la même ne serait-ce qu’en préparant le voyage, on allait être libre de nos mouvements :

  • se laisser porter par les rencontres.
  • improviser.
  • changer d’avis.
  • faire du couchsurfing.
  • du helpx.
  • choisir nos activités comme des grandes! Ouaiiiii!

Et c’est effectivement ce que l’on a vécu, on a profité à fond de chaque instant, et ces voyages ont donnés naissance à ce blog. Pour nous c’est un confort de vivre au jour le jour, de ne pas savoir où l’on va dormir demain, ni où on va manger, ni ce qu’on va manger. C’est la surprise, l’étonnement, les aventures et les mésaventures qui nous nourrissent. Et ouai je sais, ça en fait rêver certains, et flipper d’autres.

C’est aussi des galères

Il faut en avoir conscience, quand on voyage en sac à dos, l’imprévu peut faire perdre du temps, il peut être fatiguant de changer régulièrement de logement, il peut être agaçant de se faire arnaquer, le choc des cultures peut nous déboussoler, et le manque de confort quand on voyage en plus avec un petit budget, n’arrange rien à tout cela. Voyager de cette façon ce n’est pas fait pour ceux qui souhaitent se reposer pendant leur dix jours de congés, et ne réfléchir à rien.

Nous avons tous pourtant des points communs

Si nous partons voyager, c’est tous pour les même raisons. On veut du dépaysement, profiter à fond de notre séjour, découvrir de beaux paysages, faire des rencontres, sortir de notre quotidien. Alors oui, il est peut être plus difficile de rencontrer des locaux dans un club, mais quel voyageur indépendant peut affirmer rencontrer uniquement des locaux pendant son voyage? Dans les auberges de jeunesses vous dormez avec qui? On ne se retrouve pas dans les mêmes « troupeaux » sur les lieux touristiques? Certain arrivent dans un bus et ont une temps imparti sur place, d’autres arrivent à pied, en vélo, en scooter, et n’ont pas d’horaire….On fini tous à un moment donné par faire un bout de chemin avec un touriste compatriote finalement… Bin oui même toi backpacker tu es un touriste! 😉

Mais est ce que pour autant je retournerais passer des vacances dans ce genre de formule? Peux-être bien, entre potes, ou avec mes futurs enfants… ou pas…

Pour moi le point commun des ces deux expériences de voyage, c’est que dans les deux cas on a envie de profiter de chaque instant, tous les profils de voyageurs ont ce point en commun. Je ne sais pas si vous avez vu le nouveau spot vidéo de lastminute.com, il illustre tout à fait ce sentiment, je l’adore, ça donne la patate :

Alors toi backpacker irréductible, ferais tu l’expérience au moins une fois de voyager dans un club tout inclus ?

Et toi adepte des clubs tout inclus, te lanceras-tu un jour dans l’expérience du voyage indépendant ?

Quelque soit votre point de vue, dites nous pourquoi dans les commentaires :

Marie-Laure Valat
Marie-Laure Valat
contact@blog-trotteuses.com

Je partage avec vous mes récits et mes bons plans voyages que j'effectue avec Carole. Webdesigner de métier, j'ai découvert le blogging durant notre premier voyage en sac à dos en 2013. L'aventure continue!

8 Comments
  • Cécilia
    Posted at 13:43h, 08 juillet

    Effectivement, ça n’a rien à voir.
    J’ai fait les deux et j’aime les deux… C’est sur que si on recherche de l’authenticité ou un contact avec les locaux, ce n’est pas là qu’on va trouver tout ça… Nous le all inclusive (une seule fois jusqu’à aujourd’hui, en Rép Dom comme toi), c’était parce qu’on était crevés, pas de vacances depuis 2ans (je sais c’est pas bcp, mais quand on a le travel bug c’est bcp lool^^) , et on savait une chose : on ne voulait pas se prendre la tête!
    Alors oui on préfère se débrouiller, mais quand on est à bout et qu’on veut se reposer loin de ses tracas du quotidien, je pense que c’est une bonne alternative de voyages. 🙂

  • Marie-Laure Valat
    Marie-Laure Valat
    Posted at 15:41h, 14 juillet

    Salut Célia, désolé pour le temps de réponse à ton com. Effectivement je suis entièrement d’accord avec toi. De toute façon il est clair qu’il en faut pour tout le monde et pour tous les goûts. Ta réponse me rassure dans le fait que l’on peut être les deux : un backpacker et un vacancier… si je puis dire… 🙂

  • séjour punta cana
    Posted at 13:13h, 16 septembre

    Bravo pour les informations, voilà donc une très bonne lecture. J’ai appris différentes sujets en vous lisant, merci beaucoup « Marie-Laure Valat ». A bientôt et merci à vous tous !

  • Marie-Laure Valat
    Marie-Laure Valat
    Posted at 17:52h, 19 septembre

    Avec grand plaisir!

  • all-inclusive
    Posted at 13:13h, 22 novembre

    Hola,
    Vivant en Republique Dominicaine depuis 5 ans maintenant et quelques voyages avant l’installation, j’ai eu l’occasion de faire les 2, en all-inclusive et en solo.
    Les 2 ont leurs avantages et inconvénients, mais en famille avec des enfants le all-inclusive a comme principal avantage qu’il y a rien à faire alors que j’ai été aussi en famille dans un apparthotel faut faire la bouffe, le ménage…
    Pour ce qui est des visites, comme j’ai vais en voiture, on est libre d’aller et venir et de visiter tranquillement.
    LM

  • Marie-Laure Valat
    Marie-Laure Valat
    Posted at 14:22h, 26 novembre

    Merci Laurent pour ta contribution. J’espère un jour visiter la République Dominicaine en mode free 🙂

  • Camille // Voyages et Compagnie
    Posted at 12:51h, 15 janvier

    Avec mon compagnon, nous sommes des backpackers : on organise nos voyages nous-même, on part avec notre sac à dos, on fait énormément de randonnées, etc. On revient d’ailleurs d’un voyage de 8 mois, dont 7 mois de road-trip en van en Australie.
    Et pourtant, on apprécie aussi les beaux hôtels et la formule All Inclusive. Pourquoi se fermer à un seul type de voyage ? Tout dépend de ce que l’on recherche sur le moment, si c’est de la découverte ou de la détente pure et simple.
    Le principal en voyage, c’est de se faire plaisir !

Post A Comment

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partages