Road trip de Sydney à Brisbane

Road trip de Sydney à Brisbane

Après notre séjour dans le froid des blue mountains, il est temps pour nous de rejoindre la côte est de l’Australie, pour un long road trip vers le nord du pays. Notre premier stop se fait à Newcastle. Il y a un peu plus de 1000 km entre Sydney et Brisbane, mais nous prenons le temps de savourer les premiers instants de notre road trip en s’arrêtant dans les lieux mystiques de la côte Australienne.

Carte du road trip Sydney Brisbane


Agrandir le plan

Newcastle : Rencontre avec l’océan pacifique

Situation de Newcastle

Septième ville d’Australie et deuxième ville de la nouvelle galles du sud après Sydney, de part sa population : 523 662 habitants répartie dans 5 zones administratives (Newcastle, City of Lake Macquarie, City of Cessnock, City of Maitland, Port Stephens Council). C’est aussi le plus grand port d’exportation de charbon au monde.

Autrefois les bagnards les plus dangereux y étaient envoyés pour travailler durement dans les mines de charbon, aujourd’hui en arrivant sur ce port et ses plages nous ressentons un sentiment de sérénité.

Une balade ressourçante

Nous y faisons aussi nos premiers clichés de surfers et profitons du beau temps pour une belle balade sur la jetée et la plage. Les vagues puissantes se fracassent contre les rochers, d’immenses paquebots transportant du charbon s’entrecroisent dans le port.

De Tea Garden à Port Stephens

L’idyllique Tea Garden

Nous poursuivons notre route, un tout petit peu plus au nord et passons la nuit non loin de l’idyllique ‘Tea Garden’. Le campement est tout simplement dans les marécages, nous avons hésiter avant de s’y installer de peur qu’un orage nous y piège, mais il y avait pas mal de monde et beaucoup d’Australiens : si ils sont là c’est que tout va bien… Aussitôt installées nous sommes interpellées par un petit groupe de pêcheurs qui nous tape la causette et nous invite à boire un coup. Qu’ils sont cool ces Australiens; ils nous montrent fièrement leur album de famille, enfin l’album photo de leurs parties de pêches, on peut y voir leur exploit et des poissons aussi grand qu’eux!

Autour de nous, des marécages et une mangrove remplie d’oiseaux, certains sont beaux à regarder, d’autres aiment guetter et voler le repas que vous préparez. Nous avons adoré cet endroit en plein cœur de la nature.

Le sauvage Port Stephens

Le lendemain nous découvrons le temps d’une petite balade Port Stephens, un grand port naturel de 134 kilomètres carrés, nous n’en avons vu qu’un échantillon. Mais nous avons pu voir tout le charme sauvage de la côte Est Australienne. Des étendues de sable vierges, encore et toujours des oiseaux, et des coquillages aux formes inattendues.

Lors de cette balade je me dis que cet endroit doit être fort agréable en été avec un grand soleil et une eau cristalline, mais Carole m’informe aussi tôt que les requins apprécient beaucoup cet endroit aussi…Pas de regret de m’y balader qu’en hiver.

Ballina sous la pluie

Nous poursuivons notre route toujours vers le nord et faisons un stop à Ballina, où la culture surf se fait de plus en plus ressentir. Arrivées sur place nous trouvons un camping tout à fait charmant malgré la pluie, et oui toujours la pluie… Qui a dit qu’il faisait toujours beau en Australie?

La vie au camping en Australie

Environ tous les deux jours nous choisissons de nous installer dans un camping pour profiter du confort, de l’électricité, des laveries et des douches. C’est aussi l’occasion de faire quelques rencontres avec des Australiens, car les locaux adorent voyager en camping car et adorent parler! Aussitôt installé, votre voisin vient vous demander, qui vous êtes, d’où vous venez… Il m’est arrivé de parler plus d’une heure avec des mamies australiennes dans la laverie en attendant que mon linge soit propre, c’est assez rigolo surtout quand on parle un anlgais approximatif, mais c’est l’occasion d’apprendre rapidement.

Ces rencontres nous mettent un peu de baume au cœur car la météo capricieuse nous empêche de profiter pleinement de la région.

Ballinana nananana nananana ballina split…

La pluie ne fait pas peur ni aux surfers, ni aux blog-trotteuses, nous allons donc nous rapprocher des plages pour une balade humide mais sympathique, car l’océan est toujours splendide quelque soit le temps.

Rencontre inattendue avec un wallaby

Depuis le début de notre road trip en Australie, les kangourous se font rare, on s’est même demandé si ce n’était pas une légende finalement. Mais au détour d’une rue en plein lotissement voilà un petit wallaby tout proche de nous, en train de manger. Nous prenons le temps de nous arrêter et de le prendre en photo, il pose tout naturellement pour nous avec sont petit bébé dans la poche de son ventre, trop chou!

Recherche de travail en fruitpicking

Au départ nous avions décidé de rester quelques jours dans le coin, voire quelques semaines pour trouver un travail dans une ferme. Mais il ne m’a fallu que quelques minutes pour savoir qu’il n’y avait rien de fructueux dans le coin, après avoir appelé toutes les fermes avoisinantes et m’être prix quelques rebonds, nous décidons de lever les voiles au bout de trois jours et laissons la pluie derrière nous.

Byron Bay – Sea, Surf & Sun

byron-bay

Ça y est, nous avons enfin semé la pluie et nous voilà à Byron Bay; au nord de la nouvelle Galle du sud et le point le plus à l’est du continent. Tôt le matin nous prenons notre petit déjeuner dans un des bars de bord de plage. Ici l’ambiance est détendue et le lieu est très prisé par les surfers.

Premier bain dans le pacifique

Un peu blasées de ne pas avoir trouvé de travail dans le fruit picking, nous allons nous consoler à la plage ‘Main Beach’ en prenant notre premier bain dans le pacifique. En ce baladant sur la plage nous apercevons un groupe de personnes vêtues de t-shirt bleu suivies par des caméras de télévision. Curieuses, nous nous approchons. Une des femmes sort d’un gros sac une tortue de mer! nous en profitons pour prendre des photos de ce moment rare. La belle créature s’en va retrouver la liberté!

Lighthouse of cap Byron

Baptisé ainsi par le capitaine Cook en hommage à son grand père, le phare de Byron Bay est le point le plus à l’est du continent australien. Une belle balade autour de celui-ci nous permet d’observer une vue panoramique sur l’océan, ainsi que le passage de baleines à bosse et dauphins en pleine migration à cette époque de l’année. Décidément cette journée aura été riche en découverte de mammifères marins.

Nous croisons le chemin d’une jeune dijonnaise en fin de voyage avec qui nous partageons une bonne bière fraiche et une balade sur la plage de ‘Belogi Beach’ au couché du soleil.

Nimbin – Le village hippie

nimbin

Après notre journée riche en iode et en rencontres à Byron Bay, nous prenons notre petit déjeuner sur l’aire de Yelgun en compagnie de Lucie et Pierre, deux backpackers sur la fin de leur road trip australien. Lucie, nous prépare généreusement de bonne crêpes, et tout deux nous livrent leurs conseils et expériences avec beaucoup d’enthousiasme. Un moment simple, comme on aime. Nos routes se séparent aussi tôt, nous partons à une heure de là, à Nimbin, ville réputé pour son aspect, disons, détendue…

Nimbin est née à la suite d’une manifestation expérimentale, l’Aquarius Festival, dans les années 1970. En apparence, Nimbin pourrait se résumer à la fumette et aux dreadlocks… Et effectivement, n’y ayant passé que quelques heures, c’est ce que l’on ressent. A peine arrivées, on nous propose des cookies à la marie-jeanne. La plupart des habitants sont complétement stones, ils sont très accueillant et ont une belle excentricité artistique.

Le Nimbin museum

Intriguant et magnifique, rempli de photos, journaux, films, objets en tout genres… retraçant la jeune vie mouvementée du village. Nous avons adoré leur engagement pour les aborigènes, sujet tabou en Australie. La population métissée en témoigne.

La surréaliste Surfer Paradise

surfer-paradise

Nous passons la frontière entre le New South Wales et le Queensland. Nous nous arrêtons dans l’une des villes phares de la gold coast, à savoir Surfer Paradise. La ville est très prisée par les touristes pour y apprendre le surf, admirer les compétitions. En 2018 s’y tiendra la commonwealth game. La région est aussi connue pour ces nombreux parcs d’attractions à manèges à sensations.

Surf et Building

C’est l’autre nom qu’on aurait pu lui donné. Lorsque l’on arrive aux abord de surfer paradise on ne peut être que surpris par ce paysage. Une immense plage, l’océan pacifique et ses vagues parfaites pour les amateurs de surf, et tout au bout un bouquet de building s’élevant ver le ciel comme pour défier la force de la nature.

Nous avons marché longtemps sur cette plage pour rejoindre le centre ville, mais les buildings avançaient aussi vite que nous, impossible de les rattraper.

Après une balade dans les rues du centre ville composées essentiellement de fast food et de centres commerciaux, je ne peux résister à l’appel des vagues.

La séance de body board

Et surtout Carole se langui de me voir dompter l’océan. C’est donc mon anniversaire avant l’heure, elle m’offre une jolie planche de body board. C’est ainsi que je me retrouve face à l’océan pacifique, à surfer paradise, ma planche sous le bras et armé de mon courage. J’avoue que j’ai hésité un moment avant de me lancer dans les vagues déferlantes, mais comme on dit, quand on y est on y est!

Je vous rassure je ne me suis pas attaquée aux grosses vagues, tout au fond, qui m’auraient avalé en quelques secondes, mais si on reste à quelques mètres du bord on peut bien s’amuser sans trop de risques.

C’est la fin de notre road trip Sydney Brisbane, la suite du voyage à Brisbane sur cet article :

Visite de Brisbane

Marie-Laure Valat
Marie-Laure Valat
contact@blog-trotteuses.com

Je partage avec vous mes récits et mes bons plans voyages que j'effectue avec Carole. Webdesigner de métier, j'ai découvert le blogging durant notre premier voyage en sac à dos en 2013. L'aventure continue!

8 Comments
  • Julie
    Posted at 02:19h, 15 janvier

    Bonjour,
    Tout d’abord bravo pour votre blog hyper sympa et très informatif.
    Je compte faire le trajet Sydney-Brisbane en avril prochain.
    Auriez-vous des conseils, infos ou autres à partager?
    Merci d’avance.
    Julie

  • Marie-Laure Valat
    Marie-Laure Valat
    Posted at 09:35h, 17 janvier

    Bonjour Julie, toutes les infos en notre possession sont sur cet article, que souhaites tu savoir de plus?

  • De Newcastle à Byron Bay - Blog TrotteusesBlog Trotteuses
    Posted at 17:29h, 24 avril

    […] Road trip de Sydney à Brisbane […]

  • Vidéo : One day in Surfers Paradise - Blog TrotteusesBlog Trotteuses
    Posted at 17:36h, 24 avril

    […] Road trip de Sydney à Brisbane […]

  • Climat et saisons en Australie |Blog Trotteuses
    Posted at 17:43h, 26 mai

    […] Lire notre article sur notre road trip de Sydney à Brisbane […]

  • Leona Reading
    Posted at 10:27h, 30 juillet

    Bonjour ! Bravo pour votre blog, vraiment excellent !
    On s’apprête à faire Sydney / Brisbane dans quelques mois et on se demandait si une semaine suffisait ? Merci pour votre aide 😉

  • Marie-Laure Valat
    Marie-Laure Valat
    Posted at 09:12h, 03 août

    Bonjour Leona, en soit oui c’est suffisant, tout dépends où vous souhaitez vous arrêter et profiter. J’ai toujours tendance à dire qu’il faut prendre son temps, peut être que 10 jours serait mieux 🙂

  • Leona Reading
    Posted at 04:38h, 05 août

    Merci pour votre réponse on va essayer de goupiller un peu mieux tout ça 🙂

Post A Comment

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partages