[Article invité] Serbie : les cinq incontournables

[Article invité] Serbie : les cinq incontournables

Aujourd’hui nous recevons un article de la part de Vincent. Voilà un an et demi qu’il s’est installé en Serbie! Destination peu commune, et peu fréquentée par les voyageurs, la Serbie a pourtant beaucoup à offrir. Vincent nous parle donc ci dessous, de son pays d’adoption.

SomborEn recherche d’une destination un peu plus originale pour des vacances, ou simplement faire une étape dans votre tour du monde ? La Serbie, ancienne république fédérale de la Yougoslavie, attire des touristes de plus en plus nombreux, séduits par le charme unique de ce pays situé à la frontière entre le monde catholique et le monde orthodoxe, par cette terre de diversité où peuples et minorités cohabitent, où alphabets et langues se mélangent… Quelques soient vos goûts, vous y trouverez de quoi satisfaire vos attentes : trecking en montagne, culture, gastronomie, voire tourisme dentaire et médical en général… Le coût de la vie étant en Serbie largement inférieur à ce qu’il est en France, c’est un « bon plan » parfait pour ceux qui ont un petit budget à consacrer à leurs vacances. C’est aussi l’occasion de se relaxer pleinement : les traditions d’entraide et d’hospitalité sont restées bien vivantes en Serbie, et vous vous y sentirez partout non seulement en sécurité, mais aussi le bienvenu.

Voici quelques idées d’endroits à visiter ; liste évidemment non-exhaustive, mais qui vous donnera, espérons-le, envie d’en savoir plus…

1 – Belgrade, la capitale

belgrade 1er janv 2014(1)La « ville blanche » présente de nombreux attraits aux visiteurs. Ses rues piétonnes (Knez Mihailova, Skadarlija…), son impressionnante forteresse (où s’élève un monument en hommage à France, qui a apporté une aide précieuse à la Serbie durant la Première Guerre Mondiale), méritent incontestablement qu’on leur consacrent de longues promenades. Il y en a pour tous les goûts à Belgrade, et pour des prix plus que raisonnables : aller à l’opéra ou dans une boîte de nuit à la mode, profiter des bords du Danube à Ada Ciganlija (l’immense « plage » de Belgrade), ou goûter aux spécialités balkaniques (remarquable mélange d’influences turques et hongroises). Un peu à l’écart, la paisible ville de Zemun, avec ses ruelles charmantes et ses ateliers d’artistes, est l’endroit où les Belgradois en quête d’un peu de calme viennent se ressourcer, le week-end notamment.

2 – Les montagnes de Tara et le sud-ouest de la Serbie

Ce parc naturel, située près de la frontière avec la Bosnie-Herzégovine, est arpenté par les touristes tout le long de l’année. En été, ils s’y rendent pour visiter les ethno-villages, pour séjourner dans les stations thermales ou parcourir les sentiers de randonnée. En hiver, ce sont les stations de ski qui se remplissent. La Drina, rivière voisine, est par endroit aménagée pour le confort des pêcheurs.

3 – Novi Sad

Novi sad forteresse panorama(1)Capitale de la province de Vojvodine, cette ville paisible étonne par la diversité des cultures et des communautés qu’elle accueille. Une cathédrale catholique, en plein centre, est entourée par des églises orthodoxes, une synagogue se trouve à quelques centaines de mètres, et la ville compte rien moins que sept langues officielles. Durant quelques jours, en juillet, la ville est envahie par les jeunes venus du monde entier à l’occasion du festival Exit, parmi les plus importants festivals de rock en Europe. Dans les environs, le parc de Fruska Gora cache en son sein des dizaines de monastères orthodoxes qui rivalisent de splendeur.

4 – Les gorges du Djerdap

La « Porte de fer », s’étend sur plus de 90 kilomètres, creusant les flancs des montages pour y faire place au Danube. De fait, il s’agit de quatre gorges, coupant en deux le nord des Balkans, et dessinant des paysages spectaculaires. Devenu parc national, il abrite aussi une flore diversifiée, et surtout une faune qui tend à disparaître dans le reste de l’Europe : lynx, cigognes noires, chamois, sangliers…

5 – Nis

Située au sud-est de la Serbie, cette jolie ville offre aux visiteurs quelques monuments moins joyeux, comme la « tour des crânes » édifiée par l’occupant ottoman avec les restes de mutins serbes, et le parc de Bubanj qui commémore les atrocités subies par la population durant la Seconde Guerre Mondiale. La cité garde des traces des différents peuples qui y ont séjourné (ruines romaines du quatrième siècle, forteresse bâtie par les Turcs en 1723, etc) et, comme à Belgrade, ces marques du passé voisinent avec une architecture de période plus récente.

A propos de l’auteur : Vincent S., 37 ans, a vécu deux décennies à Paris avant de partir s’installer en 2013 à Novi Sad, en Serbie.

Marie-Laure Valat
Marie-Laure Valat
contact@blog-trotteuses.com

Je partage avec vous mes récits et mes bons plans voyages que j'effectue avec Carole. Webdesigner de métier, j'ai découvert le blogging durant notre premier voyage en sac à dos en 2013. L'aventure continue!

1Comment
  • Faustin Nešić
    Posted at 02:54h, 15 mars

    Bel article. J’aurai bien aimé aussi lire un article sur la vie de l’auteur à Novi Sad. cela m’intéresse énormément car je suis un peu dans le même cas. Je suis aussi un Français d’origine Serbe (bientot avec la nationalite Serbe aussi 🙂 ) qui souhaite vivre en Serbie. J’ai d’ailleurs le même age que l’auteur. Mon projet est de monter une agence de voyage en Serbie pour les francophones en 2018, j’ai d’ailleurs regroupe sur mon website les plus belles vidéos sur la Serbie: https://www.serbievoyage.fr/vid%C3%A9os.html

Post A Comment

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partages