Apprendre la sculpture à Bali

Apprendre la sculpture à Bali

De retour de notre île paradisiaque (Gili meno), nous décidons de passer la dernière semaine de notre voyage à Ubud. Cela fait un peu bizarre de se dire qu’Ubud sera le dernier stop de notre long voyage de 8 mois, et marquera ainsi la fin de l’aventure. Mais l’heure n’est pas à la nostalgie.

Ubud est le centre culturel de Bali, que ce soit pour la gastronomie, la religion, les musées et surtout l’artisanat. Les Balinais sont de véritables artistes dans tous les domaines, ils ont de l’or dans les doigts. Il n’y a qu’à se balader dans les rues pour voir des peintures dans de magnifiques galeries, des ateliers de bijoux, de batik et énormément d’ateliers de sculptures sur bois, que ce soit des statues ou du mobilier.

Vous devinez de qui cela fait le plus grand bonheur? J’ai nommé : mademoiselle Carole! La blog trotteuse ébéniste! N’importe quel amoureux du bois, n’aurait qu’une envie : faire un petit stage dans un atelier de sculpture Balinais.

Où trouver un stage de sculpture à Ubud?

La petite ville de Mas, non loin d’Ubud, pullule d’ateliers de sculpture sur bois. C’est dans l’un d’entre eux que nous avons demandé s’il était possible de faire un petit stage d’apprentissage de sculpture, lors de notre toute première visite avec chauffeur au début de notre voyage à Bali. Nous avions conservé la carte du maître, et nous sommes naturellement le retrouver comme promis.

Qui est Maître Ngurah?

Maître Ngurah

Dans l’atelier de Maître Ngurah, on travaille en famille; avec son frère et son neveux, l’artisan fabrique de magnifiques œuvres d’arts de toutes tailles et de divers styles. Monsieur Ngurah parle un petit peu français, car il a exposé son travail d’orfèvre à Marseille et au Canada. Notre professeur n’est pas n’importe qui!

Avec son équipe, l’artiste fabrique avec une patience et une méticulosité déconcertante, des commandes pour les hôtels et restaurant de toute l’Indonésie, mais aussi pour les locaux. (Finalement très peu pour les touristes).

L’adresse : Ngurah Gallery, Tengkulak Mas, Kemenuh – Bali.

 

Stage sculpture à Bali

Combien coûte un stage de sculpture à Bali?

Etant donné notre manque de temps, nous choisissons  un apprentissage d’une journée, ce qui est si peu pour acquérir ne serait-ce qu’un millième de leur savoir faire. Mais cette journée est une bonne entrée en matière, et nous voyons de très près leur talent. Une journée de sculpture coûte environs 4 euros, plus 5 euros pour le bois, puisque l’on repart avec son oeuvre.

Un mois de stage de sculpture à Bali

Pendant le stage, le maître nous a confié qu’en un mois de stage, il est possible d’acquérir de très bonnes bases. Il faut compter 120 euros pour un mois d’apprentissage. A bon entendeur 🙂

Les techniques rudimentaires de la sculpture Balinaise

Ici l’atelier est d’une simplicité rudimentaire. On travaille assis parterre, sur la terrasse de la maison. Les outils, ciseaux à bois et gouges, ont été fabriqués par les artisans eux même. Ici, on ne parle pas de chaussures de protections, car les pieds servent d’établie et de cale pour tenir la pièce, il faut faire preuve d’une grande souplesse pour la positionner et la travailler.

Au bout d’une journée, vous ne sentez plus vos doigts! On ne peut que rester admiratif de leur travail.

Puis les femmes de la famille, cirent, et peignent inlassablement chaque pièce pour les faire reluire et les sublimer.

En arrivant le matin vers 9 h, le professeur nous demande ce que l’on souhaite fabriquer. Nous choisissons dans sa galerie une tête de bouddha, nous avons du mal à nous imaginer arriver à un tel résultat en un jour, mais nos nouveaux amis n’ont pas l’air inquiet.

Nous prenons notre morceau de bois brut, et nous dessinons les grandes ligne de notre visage de bouddha. Puis il faut attaquer la matière pour la dégrossir. L’expression « apprendre sur la tas » n’a jamais aussi bien portée son nom. Mais visiblement nous avons beaucoup à apprendre, lorsque on les regarde faire, tout à l’air facile, ne serait ce que positionner la pièce entre ses pieds pour la travailler est un exercice de taille à lui tout seul. La chaleur rend l’exercice encore plus difficile, mais quel agréable moment, entourées de cette famille balinaise, qui prend le temps de nous montrer leur gestes. En même temps que nous partageons avec eux un petit bout de leur vie quotidienne, nos bouddhas naissent lentement mais surement grâce à leur aide et leur patience.

Entre midi et deux, le neveu m’embarque sur son scooter pour aller acheter le déjeuner dans le bouiboui du coin. Nous faisons une première halte pour goutter un plat typiquement Balinais, mais vraiment trop épicé pour moi. Nous nous ravitaillerons finalement avec un délicieux Nasi Campur pour 80 centimes d’euros.

Concentrée sur notre sculpture, nous poursuivons la journée jusqu’à obtenir une fidèle (ou presque) reproduction de notre modèle. Et même si nous n’aurons pas le temps d’entamer les finitions, nous sommes assez fières du résultat, aussi brut soit-il.

Elephant herd in the junglesPour un voyage personnalisé et authentique en Indonésie, prenez contact avec Laura, l’experte locale de TraceDirecte.

Faites une demande de devis gratuite, vous pourrez échanger directement avec elle via votre espace client et même l’appeler en Indonésie avec un numéro gratuit !

 

 

 

Marie-Laure Valat
Marie-Laure Valat
contact@blog-trotteuses.com

Je partage avec vous mes récits et mes bons plans voyages que j'effectue avec Carole. Webdesigner de métier, j'ai découvert le blogging durant notre premier voyage en sac à dos en 2013. L'aventure continue!

17 Comments
  • Didier
    Posted at 10:16h, 26 mai

    Merci pour ces informations, c’est vraiment intéressant de pouvoir faire ça à Bali 🙂

  • orianne
    Posted at 02:49h, 08 juin

    bonjour, blog très bien fait et très intéressant! Mon ami et moi allons a bali au mois d’aout et mon ami serait très intéressé par ce stage de sculpture à bali, avez-vous les coordonnées de votre professeur? est-il nécessaire de prendre rendez-vous pour faire le stage ou il suffit de s’y pointer le matin?? merci pour les infos!

  • Marie-Laure
    Posted at 20:15h, 10 juin

    Bonjour Orianne, Il vaut mieux réserver quelques jours avant. Peu de touristes font se genre d’activité, mais il faut que l’atelier s’organise pour vous recevoir. L’adresse : Ngurah Gallery, Tengkulak Mas, Kemenuh – Bali. Très bon voyage à vous!

  • Sebastien
    Posted at 16:25h, 24 août

    Bonjour a tous !

    Nous avons tentés (ma copine et moi) de rentrer en contact avec monsieur Ngurah il y a 2 semaines environ, mais sans succès. Cependant nous avons fini par trouver un autre maître sculpteur extrêment sympathique M. kadek karung. Il parle un peu anglais, mais cela est largement suffisant pour communiquer. Les cours on lieu chez lui avec certains membres de sa famille ( très sympatiques également ) dans un confort relativement sommaire. Pour le contacter, le plus simple est de demander kadek karung à l’adresse Br Kawan Mas Ubud Village Yudistira jalan.

    Voila bon apprentissage à tous.

  • Marie-Laure
    Posted at 11:21h, 25 août

    Bonjour Sébastien, je suis désolé que Monsieur Ngurah ne vous est pas répondu. Après il est vrai que les ateliers de sculptures sont à chaque coin de rue à Mas. Je pense que vous vous êtes retrouvé un peu dans les mêmes circonstances que nous chez M. Kadek. Nous sommes contente que vous aillez pu vivre le même type d’expérience que nous. Pour les amoureux du bois il est possible de faire des stages plusieurs jours, voir plusieurs semaines.

    Merci pour le partage. Et bon voyage.

  • Orianne
    Posted at 05:57h, 26 août

    Bonjour, nous partons pour ubud dans deux jours, nous essayerons dans un premier temps de Trouver mr ngura ou bien mr kadek dans un second temps . Merci beaucoup pour vos informations elles sont d’une grande aide!

  • orianne
    Posted at 10:08h, 12 septembre

    bonjour, je suis Rémi le copain d’organe. j’ai donc fait une journée de sculpture avec M Ngurah il y a une semaine. j’ai tellement apprécié que j’y retourne demain matin (pour une semaine cette fois ci) un grand merci aux globe trotteuses qui m’ont permis de faire cette incroyable rencontre et de pouvoir humblement m’initier à cette pratique incroyable.
    globtrotteurement !
    Rémi

  • Marie-Laure
    Posted at 10:30h, 12 septembre

    Bonjour Rémi, ton message nous touche vraiment, nous sommes heureuse que vous aimiez cette pratique et sommes heureuse de vous en avoir donné l’idée. Tu passeras le bonjour à M Ngurah s’il se rappelle de nous! Nous rêvons d’y retourner pour faire une semaine ou 15 jours comme toi! A bientôt

  • Ubud et alentours - Blog Trotteuses- Blog Trotteuses
    Posted at 11:11h, 06 novembre

    […] Ubud est réputé pour sont art et son artisanat et les balinais excellent dans la pratique de la culture sur bois. Carole étant ébéniste, nous avons demandé, dans un petit atelier de la bourgade de Mas, s’il était possible de faire une initiation. C’est chose faite. Nous avons vécu une expérience hors du commun avec des maitres en la matière. Ce fut avant tout une aventure humaine, car les balinais travaillent en famille et dans leur maison. Nous avons dédié un article entier à cette journée que vous pouvez lire ici. […]

  • Krama Krama
    Posted at 18:52h, 29 décembre

    Voici de magnifiques sculptures, arriver à faire ce genre de choses en 1 journée est assez impressionnant, congrats ! Je testerai ce stage quand je passerai à Bali. Merci pour la découverte !

  • Marie-Laure Valat
    Marie-Laure Valat
    Posted at 19:01h, 29 décembre

    Nos professeurs nous ont bcp aidé. Mais c’est vraiment sympa à faire 🙂

  • Fabrice Joly
    Posted at 09:47h, 28 mai

    Bonjour à vous !
    Merci pour vos partages 🙂

    Et avant de partir en voyage, avec vous le contact mail ou un moyen autre pour réserver ce fameux stage de sculpture chez « Ngurah Gallery, Tengkulak Mas, Kemenuh à Bali ?

    Merci beaucoup !

  • Marie-Laure Valat
    Marie-Laure Valat
    Posted at 08:57h, 30 mai

    Bonjour Fabrice, je n’ai que cette info, mais une fois sur place tu n’aura aucun mal à trouver en demandant aux habitants

  • Fabrice Joly
    Posted at 12:48h, 30 mai

    Salut Marie-Laure,

    Ok super merci !

    J’y irai en novembre. Et comme Orianne l’écrivait plus haut, je vais chercher mr Ngurah dans un premier temps, ou bien mr Kadek dans un second.

  • Fabrice joly
    Posted at 04:06h, 30 mars

    resalut Marie-laure,

    Je t’écrivais en mai 2016. Depuis je suis allé en novembre-décembre 2016 à Bali. Et précisément, grâce à votre blog, chez Ngurah ❤

    Avec comme première idée d’un mois de sculpture, les jours et les semaines passaient, pour
    finalement avoir écoulé mon temps de visa entier avec eux. Tant je m’y sentais à l’aise et mon projet de sculpture m’a porté.
    7 semaines en compagnie de la famille. Je dormai à la sunshine homestay a 200 mètres. Et chaque jour, à pied, en vélo, ou en scooter selon l’humeur, je me rendais dans cette fabuleuse famille pour créer en leur compagnie.

    Sous leurs conseils avisés et professionnels, dans une ambiance de joie et de rire. Ngurah senior, le maître, au caractère enjoué et à l’âme d’enfant prononcée, parle très bien anglais, et à également quelques notions de français et bribes d’autres langues insoupçonnées. Le fils, maintenant père à son tour, ayant séjourné à l’étranger, parle anglais mieux que la plupart des voyageurs.. et que moi-même.. 🙂

    J’y ai aussi appris de bonnes notions d’indonésiens en leur compagnie et expérimenté de nombreuses facettes de leur culture. Jour après jour, simplement, en les côtoyant.

    Je suis reparti de ce lieu enchanté le cœur débordant ❤

    Concernant le prix, ce sera différent selon l’époque à laquelle vous lirez ce message, ainsi que le temps que vous y resterez et le rapport que vous aurez avec eux. Je ne vais donc pas me prononcer à ce sujet. Mais quelle que soit votre budget et le temps que vous avez, y aller signifie vivre un bon moment assuré !

    Même si cela n’est que pour visiter la stupéfiante galerie. Contenant des sculptures qui émergent de 11 ou 12 mois de travail quotidien. Provenant d’un unique bloc de bois, et sans utiliser de colle ! Qualité dont on se rend compte après avoir pratiqué.. 😉

    Et merci pour vos photos que je n’avais pas regardé en détail la première fois. Maintenant y reconnaître Sengir, Paupaul et Mr Ngurah plus jeune me touche

    Ils on une page internet maintenant : https://plus.google.com/103762819726702773847
    Ils y on ajouté les photos de mes travaux. Les 6 sculptures d’animaux aquatiques créées pour un conte que j’ai écris. Le barbu au chignon… c’est moi.

    Encore merci à vous pour votre lien qui y a amener d’autres personnes que moi. Lors de mon séjour, un couple s’essaiya trois jours. Venu après avoir lu ce blog. Eux aussi, ravis !

  • Marie-Laure Valat
    Marie-Laure Valat
    Posted at 08:15h, 20 avril

    Bonjour Fabrice,
    Tout d’abord un grand merci pour ce commentaire/retour d’expérience. Votre message nous touche beaucoup. D’une part parce que vous avez vécu quelques chose d’inoubliable avec cette famille, et d’autre part nous sommes heureuse de vous les avoir fait connaître. Je ne pense pas qu’ils faisaient beaucoup de stages avant notre passage (sauf erreur de ma part) j’espère que cette activité leur apporte du positif dans leur quotidien. Leur art est un travail d’orfèvre de dure labeur. Au plaisir de vous croiser sur la route, vous avez l’air d’être quelqu’un de très humain et enthousiaste.
    Encore un grand merci.

  • Fabrice joly
    Posted at 12:03h, 20 avril

Post A Comment

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partages